Le modèle du monde actuel : la sexualité

Post précédant : Parenthèse : Cohabitat Québec, un exemple de communauté chez nous

(NB : Ce post est la suite d’une série. Si possible, veuillez le lire dans le contexte des deux posts précédents : Ne vous conformez pas au monde actuel et Le modèle du monde actuel. )

L’année dernière ma femme et moi se sont trouvés entourés de couples chrétiens, pas encore mariés, qui ne suivaient pas le modèle de sexualité chrétienne. Nous travaillons avec un ministère étudiant, alors c’est bien normal que des questions de sexualité soient d’actualité pas mal tout le temps. Mais ce qui nous a marqué était que ces couples n’étaient pas de nos étudiants.

Évidemment c’est un sujet sensible, alors je ne veux pas trop parler des cas particuliers, mais ce n’est pas de nouveaux croyants que je parle non plus – dans ce groupe se trouvaient des gens de tout groupe d’âge, des gens qui ont grandi dans l’église ou qui y ont passé des décennies comme adultes, même certains qui avaient aidé des jeunes à consacré la sexualité pour le mariage. Ces personnes étaient toutes, encore, engagées dans la foi – bref, c’était gens qui ne devraient pas prendre de tels décisions.

Alors pourquoi tant de chrétiens suivaient-ils le modèle de notre monde?

Quelques années avant, j’avais écouté une prédication d’un pasteur Américain. Je ne me souviens même pas de son identité, ni du sujet de son message – en fait, ce qui m’est resté pris dans l’esprit était une seule phrase:

« The religion of Hollywood is sex. » (La religion de Hollywood est la sexualité)

Et la raison pourquoi je m’en souviens était ma propre réaction : je me suis dit,

« C’est full fondamentaliste, son affaire! »

Je n’était pas du tout d’accord avec son idée ; il y a quand même beaucoup de bon stock qui sort de Hollywood! J’aime bien ça écouter des films et des séries, et cela n’a pas changé, mais au fil du temps, cette phrase ne cessait de résonner dans mes pensés – surtout lorsque j’écoutais de la télé.

Même si je pense encore que c’est un peu simpliste comme propos, je vois maintenant son point. Un croyance sous-entendu derrière plusieurs productions médiatique est l’idée que les relatons sexuelles t’apporteront la satisfaction ou le bonheur dans la vie. C’est la source de la bonne vie.

Un exemple : J’ai toujours été fan des super-héros ; j’écouterai vraiment n’importe quoi qui les représente. Parfait exemple : Supergirl. Ce n’est pas très bon, c’est fait pour des filles de 14 ans, et je l’écoutais anyway. À un moment donné, Supergirl et un gars s’intéressaient, l’un à l’autre. Pour des raisons divers, toujours mal-pensés par les scénaristes, ils s’empêchait de sortir ensemble. Mais éventuellement les deux en discute et ils décident qu’ils veulent démarrer une relation peu importe les conséquences. Et la décision prise, toute de suite Supergirl s’allonge sur le divan et son nouveau chum se positionne sur elle. La scène finit là, mais l’image est assez clair…

Nous voyons de tels exemples tout le temps dans ce que nous écoutons, dès la jeunesse – et sans le vouloir, nous commençons à croire à l’idée derrière l’histoire : que la sexualité, c’est la définition d’une relation, ou que c’est la source du bonheur, ou bien que c’est juste du bon fun1. J’ai commencé à le remarquer en moi aussi – des fois, dans une émission, lorsque un couple s’unit pour la première fois, ma réaction interne est, « ahh, good for them. »

En écrivant tout ça je sais que je risque de paraître fondamentaliste à mon tour, mais je trouve que c’est un des exemples les plus faciles à voir de comment le modèle du monde nous influence sans que nous le sachions. Le premier pas pour ne pas nous y conformer, c’est de reconnaître la différence entre ces modèles et le modèle de Dieu.

Alors en écoutant la télé ou en lisant, essayez de penser aux idées, ou aux modèles, qui se trouvent derrière l’histoire. Comme Tim Keller l’a dit dans la vidéo que j’ai posté la dernière fois, il n’y a pas de artefact culturel qui est neutre. Toute série, toute publicité, tout reportage d’actualité, tout post sur Facebook, est basé sur une vision du monde, et nous influence à y croire.

1: Ces idées méritent une discussion compatissante et non juste écartées de même. En parlant des croyances des gens nous devons montrer non seulement comment le modèle de Dieu est différent, mais encore plus captivant. Je reviendrai à ce sujet bientôt.

Post suivant : Le modèle du monde actuel : L'âge de l'autenticité selon Charles Taylor (1ère partie)

Pages similaires

Comments

comments powered by Disqus